Gewurztraminer Grand Cru Kitterlé 2004

Données analytiques

  • Degré : 12.93°
  • Acidité (acide sulfurique) : 3 grs/l
  • Sucres résiduels : 20.7 grs/l
  • Appellation : AOC Alsace Grand Cru
  • Gewurztraminer Grand Cru Kitterle
Gewurztraminer Grand Cru Kitterle
  • Gewurztraminer Grand Cru Kitterle
  • Gewurztraminer Grand Cru Kitterle
A associer à une cuisine relevée, un curry de veau ou des fromages à croûte lavée.
Historique: 
Le KITTERLE fût mentionné dès 1699. En 1782 douze « schatz » de vignes se révélaient être la propriété exclusive des jésuites d’Ensisheim. Ce coteau bénéficie d’une commercialisation sous son propre nom depuis 1830.
Situation: 
Le Brise-Mollets : ce surnom local lui fût donné par les vignerons qui travaillaient dans ce site vertigineux aux pentes allant de 30 à 60%. Ce terroir volcano-gréseux occupe un site unique en rebord de montagne en dessinant un éperon rocheux offrant 3 expositions (sud-ouest, sud, sud-est). Le sol léger et sablonneux retenu par d’immenses murs de pierres sèches n’autorise qu’un rendement limité.
Vinification: 
Récolte manuelle en cagette. Pressurage en raisin entier. Débourbage statique. Fermentation en foudre thermorégulée. Elevage sur lies pendant 8 mois.
Dégustation: 
La robe est jaune dorée soutenue avec des reflets clairs. De belle intensité. Le disque est brillant, limpide, transparent. Le vin présente concentration et épanouissement.
Le nez est franc et plaisant, de belle intensité. La palette d’odeurs exprime une dominante confite, surmurie, les fruits exotiques, la mangue, l’ananas. L’aération reste complexe mais laisse apparaître de fines touches florales et fumées. Le nez combine richesse et complexité, belle surmaturité.
L’attaque en bouche est ample et charnue, moelleuse. Le support alcool est corsé. On évolue sur un milieu nerveux, incisif et finement perlant. Les arômes sont axés sur le confit, la surmaturité, les fruits exotiques, l’ananas, le pamplemousse, la mangue. Toujours ce caractère floral sous-jacent et une note fumée. On perçoit une amertume franche.
La finale présente une bonne longueur, 7-8 caudalies, une vivacité franche et une amertume persistante. La structure dense et riche est bien équilibrée par le tranchant du milieu de bouche. La gamme d’arômes a encore besoin de temps.
Fiche élaborée par M. Pascal Leonetti
« Meilleur Sommelier de France 2006 »
Sommelier à l’Auberge de l’Ill (*** Michelin)

 

Gastronomie: 
  • Colombo de volaille
  • Apéritif
  • Salades épicées (mexicaines, marocaines, indiennes …)
  • Foie gras
  • Cuisines exotiques, épicées (lait de coco, safran …)
  • Recettes sucrées – salées
  • Fromages à pâte molle et en croûte lavée (bleus, munster, pont l’évêque …)
  • Pâtisseries, tartes, crèmes, mousses (éviter le chocolat)
Température de service 12°C