Muscat Les Princes Abbés 2016

Données analytiques

- Degré : 11,98°
- Acidité : 4,08 grs/l
- Sucres résiduels : 10,17 grs/l
- Appellation : AOC Alsace

  • Muscat Les Princes Abbés 2016
Muscat Les Princes Abbés 2016
  • Muscat Les Princes Abbés 2016
  • Muscat Les Princes Abbés 2016

Apéitif privilégié, ce vin accompagnera à merveille les débuts de repas...

Historique: 

Le Muscat est un cépage très ancien cité dès l'an 1510. D'origine orientale, et très différent des Muscats doux, il résulte d'un assemblage de deux variétés, le Muscat dit d'Alsace et le Muscat Ottonel.

Situation: 

Cépage délicat et très sensible le Muscat est situé essentiellement dans les lieux-dits du Bollenberg et du Bux. Très difficile, le Muscat n'est malhureusement pas disponible tous les ans.

Vinification: 

Assemblage de deux variétés de Muscat, le Muscat d'ALsace 80% et le Muscat Ottonel 20%. Pressurage pneumatique, débourbage statique. Fermentaation en cuve inox thermorégulée.

Dégustation: 

La robe est jaune pâle avec des reflets verts clairs, de faible intensité. Le disque est brillant, limpide, transparent. Le vin présente de la jeunesse.
Le nez est franc, plaisant, intense. Racé, on perçoit une dominante d'odeurs fruitées, les agrumes, le citron, le pamplemousse, les fruits à l'eau, le melon, la pastèque, les épices, le gingembre, les fleurs, la feuille de cassis, le végtal fin, la menthe poivrée. L'aération amplifie ces odeurs et dévoile une touche exotique, la pêche et l'abricot, ainsi qu'un caractère fin, secondaire, de bonbon Anglais, mais aussi de saké. Le nez traduit un parfait état sanitaire et une maturité des raisins juste. J'ai rarement ressenti autant de profondeur et de complexité. Il présente une énergie éclatante !!!
L'attaque en bouche est moyennement ample, caressante, avec un support alcool corsé. On évolue sur un milieu incisif, marqué par du perlant. On retrouve l'éclat aromatique du nez, toujours dominé par les agrumes, le citron, le zest de yuzu, la pastèque, le melon, la pêche, les épices, le gingembre, le végétal fin, la feuille de cassis, la menthe poivrée, la chlorophylle et le saké. On perçoit une pointe d'amertume. La finale présente une belle longueur, 6-7 caudalies, ainsi qu'une amertume persistante et une vivacité fine. Svelte, digeste et ciselé, l'équilibre présente de la fraîcheur. Toujours appuyé par cette gamme d'arômes tonique et précise, aiguisée comme un rasoir.

Commentaire de M. Pascal Leonetti
"Meilleur Sommelier de France 2006"

Gastronomie: 

Apéritif privilégié, ce vin accomapgne à merveille des débuts de repas. Des sushis au saumon, menthe et gingembre, un taboulé de langoustines à la pêche et anis étoilé, un carpaccio de Saint-Jacques aux agrumes et poivre du Sicuan ou, bien sûr, un fromage de chèvre frais à la ciboulette. Température de service 12°.