Le Grand Cru Saering

Par fidélité aux océans qui recouvraient la vallée du Rhin il y a plusieurs millions d’années, « l’Anneau de mer » produit des vins rehaussés par de remarquables notes iodées.

Le Grand Cru Saering en quelques lignes :
Une superficie de 27 hectares, dont 20 ha nous appartiennent.
Son altitude varie de 260 à 300 mètres.
Le rendement moyen est de 40 hl/ha.
« L’Anneau de Mer » est son nom. En effet, ce terroir s’échappe de la montagne et s’élance comme une presqu’île sur la plaine, formant une sorte de langue de terre en forme d’anneau. Il y a plusieurs millions d’années, la mer recouvrait cette zone. Le terme « Ring » désignait aussi un camp romain,
« Seh » de sehen : regarder ; un camp d’observation se dressait bien à cet endroit autrefois.

Les terres caillouteuses, plutôt lourdes, de ce Grand Cru conviennent d’abord au Riesling. Il fut mentionné pour la première fois en 1250 et commercialisé sous son propre nom dès 1830.
Grand Cru Saering Schlumberger Alsace

La Nature

Comme une presqu’île sur la plaine, ce bloc de calcaire est isolé dans un univers de grès et de granit. La nature a favorisé le Grand Cru Searing, mamelon de sols lourds et fertiles assis sur un sous-sol calcaire qui le distingue de ses grands voisins de Guebwiller, mais avec lesquels il partage un impressionnant maillage de murets.

Lieu

Au nord-est de Guebwiller, contigu au Grand Cru Kitterlé, dont il est séparé par une faille géologique, le Saering se tourne vers l’est et le sud-est, à une altitude comprise entre 260 et 300 m. Les parcelles sont délimitées par un réseau de murs en pierres sèches, inlassablement restaurés depuis plus de 250 ans selon les moyens des différentes époques.

Sol

Recouvrant des formations oligocènes d’âge latdorfien composées de conglomérats à galets gréseux du Buntsandstein et de marnes inter-stratifiées, le terroir révèle un sous-sol calcaire pouvant occasionnellement affleurer. Le sol présente, dans son ensemble, une texture assez lourde, marno-sableuse, abondamment pourvue de cailloutis. Pour simplifier, le Grand Cru Saering forme une sorte de mamelon calcaire sur lequel sont venus se déposer des conglomérats à galets gréseux et des débris de roches granitiques. Ce renflement se dresse telle une sentinelle aux avant-postes de l’entrée de la vallée du Florival. La nature particulière de ce terroir a longtemps intrigué l’imagination populaire qui voyait en ce bloc calcaire, isolé dans un univers de grès et de granit, un vestige de la mer recouvrant jadis la vallée du Rhin.

Micro-climat

Protégé des vents froids par le massif vosgien, orienté vers le sud-est, bénéficiant d’une bonne hygrométrie, la vigne peut s’y épanouir précocement pour donner le meilleur d’elle-même. Victor Canales

Encépagement

La nature sablonneuse du sol, reposant sur du calcaire jurassique, est particulièrement favorable au Riesling. Victor Canales
On y trouve aussi, en moindre mesure, du Muscat, du Gewurztraminer et du Pinot Gris, de grande qualité.