Le Grand Cru Spiegel

Le contraste est ce qui définit le mieux ce Grand Cru

Le Grand Cru Spiegel en quelques lignes :

Une superficie de 18 hectares, dont 5 ha nous appartiennent.
Son altitude varie de 260 à 315 mètres.
Le rendement moyen est de 40 hl/ha.

« Le Miroir » : comme un miroir réfléchissant le soleil sur ses grappes, ce terroir orienté à l’Est s’étire à mi-pente. A cheval sur le commune de Guebwiller, et sur celle de Bergholtz sa voisine, ses sols sablonneux reposent sur un soubassement marno-gréseux.

Le Pinot Gris y montre une race particulière ; nous y récoltons certaines années les raisins qui donnent naissance à notre Vendanges Tardives ou à notre Cuvée Clarisse Sélection de Grains Nobles. Il fut mentionné dès le XVème siècle.

Grand Cru Spiegel Schlumberger Alsace

Le Spiegel s’étire à mi-coteau sur les deux bans de Guebwiller et de Bergholtz.

Sur une pente moyenne allant de 260 à 315 m, il s’oriente à l’est. Son substrat oligocène de conglomérats (à majorité galets de grès) et de marnes interstratifiées du latdorfien est partiellement recouvert d’éboulis et de colluvions du Trias gréseux affleurant en amont. Les sols nés de ce substrat présentent une texture argilo-sableuse aux caractéristiques hydriques satisfaisantes.

Les 18,26 ha de ce terroir sont propices à l’épanouissement du Gewurztraminer et du Pinot Gris ainsi que du Riesling et du Muscat sur son versant méridional.

Le Spiegel est réputé depuis plus de 50 ans, période pendant laquelle les propriétaires de ce cru se sont attachés à en préserver l’originalité.

Le  Pinot Gris provenant de ce terroir reflète pleinement le type du cépage, aux arômes fins ; le vin est charnu, moelleux, de constitution robuste. Il est de garde facile. Le Gewurztraminer, le plus souvent sec, moelleux certaines années, est puissant au nez et présente un bouquet floral et des arômes épicés qui se combinent harmonieusement pour former un ensemble fin et suave. Le Riesling est remarquable pour sa finesse, sa race et sa persistance au palais.

On y trouve à la fois des vins frais, digestes et empreints de subtilité, comme de grands vins moelleux, complexes et charnus. Une fraîcheur millimétrée et angulaire apparaît comme la marque distinctive de ce cru, particulièrement lorsque celle-ci s’intègre dans des vins juteux et gourmands.

« Les Riesling et Muscat jouent de leurs arômes subtils de fleurs blanches et d’infusion.  Les Pinot Gris et Gewurztraminer sont souvent sujets à la surmaturité et développent des notes de fruits secs et de pâtes de fruits. On notera un équilibre et une longueur raffinée, sensibles dans tous les cépages. « 
Romain Ilitis
Meilleur Sommelier de France 2012 & Meilleur Ouvrier de France 2015