Gewurztraminer Grand Cru Kessler 2017

Télécharger la fiche PDF

Historique

Mentionné dès l’an 1394, le Kessler est commercialisé sous son nom propre depuis 1830.

Situation

Le Kessler, établi sur un terroir gréseux, dessine en son centre un vallon globalement exposé est, sud-est, qui l’abrite des vents du nord et des courants d’air froid amenés par la vallée de Guebwiller. Prolongement naturel du Grand Cru Kitterlé, ses sous sols sont rougeâtres sur un soubassement de grés vosgien. A sa base, un affleurement de calcaire se traduit par des sols argileux.

Vinification

Pressurage en raisin entier, débourbage statique. Fermentation en foudre thermorégulé de 1 à 4 mois. Elevage sur lies fines pendant 8 mois.

Gastronomie

Idéal à associer, à table, à une cuisine relevée. Des brochettes de la mer marinées au gingembre, un curry de lotte au yuzu et lait de coco, des escaloppes de volaille à l’ananas, miel et piment doux ou un fromage à pâte persillée, type Tallegio. Température de service 12°.

Ce vin s'accorde bien avec

En savoir plus sur les accords Mets & Vins

Dégustation

La robe est jaune citron avec des reflets verts, de bonne intensité. Le disque est brillant, limpide, transparent. Le vin présente de la jeunesse.

Le nez est franc, plaisant, intense. On perçoit une dominante d’odeurs confites, exotiques, la banane, l’ananas, la mangue, la poire, la pêche et le litchi.

L’aération amplifie ces odeurs et laisse apparaître les agrumes, le pamplemousse, les fruits de la passion, les fleurs, la rose et les épices, le gingembre. Le nez traduit une parfaite maturité du raisin. Eclatant sans être sur confit, il exprime une définition juste du cépage.

L’attaque en bouche est dense, moelleuse. Le support alcool est corsé. On évolue sur un milieu à la vivacité stricte, marqué par du perlant. On retrouve les arômes du nez, toujours dominés par l’exotisme, les fruits de la passion, la pêche, la poire, la banane, l’ananas, la mangue, le litchi, les fleurs, la rose, les agrumes, le pamplemousse et les épices, le gingembre confit. On sent une amertume fine, savoureuse. La finale présente une grande longueur, 9-10 cadalies, ainsi qu’une vivacité fine et une amertume persistante. L’équilibre de ce vin est complet, riche et pulpeux, il procure une fraîcheur bienvenue, soulignée par une palette d’arômes éclatante. Grand Gewurztraminer ! ! !

Commentaire de Pascal Leonetti – Octobre 2019

« Meilleur Sommelier de France 2006 »

Les autres millésimes